Comment diagnostiquer le lymphome intestinal félin

C

Observer d’autres symptômes du lymphome intestinal. Parfois, les chats atteints d’un lymphome intestinal félin commencent à boire et à uriner davantage. Ils peuvent aussi développer un abdomen gonflé. D’autres chats atteints d’un lymphome intestinal pourraient commencer à manger des objets non comestibles, comme du papier ou du carton.

Discutez des options de prélèvement d’un échantillon de tissu. La façon la plus définitive de diagnostiquer un lymphome intestinal félin est d’utiliser un échantillon de tissu affecté. Cet échantillon peut être soit une biopsie (gros morceau de tissu), soit une FNA guidée par ultrasons. Votre vétérinaire peut faire une biopsie par endoscopie ou chirurgie. Chaque intervention, qui nécessite une anesthésie, a ses avantages et ses inconvénients :

Recherchez les changements dans la défécation de votre chat. Observer les excréments de votre chat ne semble pas très agréable, mais cela peut aider à diagnostiquer un lymphome intestinal. La défécation de votre chat peut changer de différentes façons, y compris la diarrhée ou la constipation. Vous pouvez aussi voir des taches de sang dans les selles. Les changements dans la défécation sont moins fréquents que la perte d’appétit, la perte de poids et les vomissements.

Détecter une diminution de l’appétit. Il est intéressant de noter qu’une grande partie du système immunitaire de votre chat se trouve dans le tube digestif. Lorsque les lymphocytes du tube digestif de votre chat deviennent cancéreux, votre chat aura des troubles digestifs. En cas de lymphome intestinal, votre chat perdra l’appétit. Surveillez l’appétit de votre chat en portant une attention particulière à la quantité (ou à la quantité) qu’il mange à l’heure des repas.

Permettez à votre vétérinaire de prélever des échantillons de sang. Après l’examen physique, votre vétérinaire vous recommandera d’autres tests diagnostiques. Les analyses sanguines peuvent être utiles pour diagnostiquer un lymphome intestinal félin. Par exemple, votre vétérinaire utilisera un échantillon de sang pour tester la leucémie féline (FeLV) et le virus de l’immunodéficience féline (FIV) chez votre chat. Les chats qui sont positifs à l’un ou l’autre de ces virus sont à risque de développer un lymphome.

Demandez à votre vétérinaire d’effectuer un examen physique. Le lymphome intestinal félin nécessite un diagnostic vétérinaire. Tout d’abord, votre vétérinaire effectuera un examen physique, en portant une attention particulière à l’abdomen de votre chat. Votre vétérinaire peut ressentir une hypertrophie des ganglions lymphatiques abdominaux. Ils peuvent aussi sentir des boucles d’intestin épaissies et/ou des masses à l’intérieur des parois intestinales.

Accepter les tests d’imagerie diagnostique. Les techniques d’imagerie, comme les ultrasons et les radiographies, sont également utiles pour diagnostiquer le lymphome intestinal félin. Les radiographies abdominales aideront votre vétérinaire à identifier les problèmes intestinaux, comme l’épaississement de la paroi intestinale et les obstructions. Les radiographies pulmonaires montreront si le lymphome s’est propagé aux poumons.

Notez quand vous remarquez les symptômes pour la première fois. Le lymphome intestinal félin progresse lentement et les symptômes s’aggravent graduellement en un à trois mois. Savoir depuis combien de temps les symptômes se manifestent aidera votre vétérinaire à diagnostiquer votre chat avec précision.

Surveillez les vomissements. Chez un chat atteint d’un lymphome intestinal, les vomissements surviennent généralement après la perte initiale d’appétit et la perte de poids. C’est un autre signe fréquent de ce cancer, survenant chez environ 50% des chats atteints d’un lymphome intestinal félin.

Add comment

By guirong zhao

Catégorie